Page:Mercure galant - Juillet 1702.djvu/6

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




COmme il est impossible dans la conjoncture presente de ne pas grossir le Mercure, ce qui en augmente consirablement les frais, on ne peut se dispenser d’en augmenter le prix. Ainsi les volumes qui seront reliez en veau se vendront doresnavant trente-huit sols, quant aux volumes qui seront reliez en parchemin, on n’en payera que trente-cinq. Les Relations se vendront autant que les Mercures.


Chez Michel Brunet, grande Salle du Palais, au Mercure Galant.

M. DCCII.
Avec privilege du Roy.