Page:Michel Martin - Livre Henoch ethiopien, Letouzey, 1906.djvu/16

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


passer par les grandes écoles normales du clergé que sont nos Instituts catholiques.

En tout cas, cette forte initiation ne sera jamais que l’apanage d’une élite. Nous ne pouvons pas raisonnablement espérer que le jour viendra où tous les lecteurs des ouvrages d’exégèse seront eux-mêmes des exégètes de profession. Et pourtant si les membres du clergé, ceux du ministère aussi bien que les professeurs de théologie, veulent être à la hauteur de leur mission, ils doivent se tenir au courant de la question biblique ; ils doivent être à même de suivre et de comprendre les travaux dont elle fait l’objet, d’apprécier la valeur des solutions proposées, de dégager peu à peu l’enseignement catéchistique d’une gangue qui finirait par l’étouffer. Il faut qu’ils puissent éclairer les esprits inquiets qui viendraient leur exposer leurs doutes, on en trouve aujourd’hui dans les plus humbles paroisses ; tout au moins qu’ils ne les rejettent pas hors du catholicisme, en leur donnant pour des dogmes les opinions d’un manuel, ou en proscrivant au nom de l’Église des manières de voir qu’elle n’a pas condamnées.

Pour réaliser sa tâche, cette immense majorité n’a évidemment à sa disposition qu’un procédé scientifique abordable : la comparaison des constructions exégétiques avec la traduction des originaux. Hors de là et hors le cas de l’intervention de l’Église, devant laquelle il est bien entendu que nous, catholiques, nous nous inclinons tous, elle sera réduite à tout accepter ou à tout rejeter au gré de ses goûts personnels et de ses opinions en matière de philosophie religieuse et de théologie. Elle ne pourra même pas saisir la position du problème tant qu’elle n’en connaîtra les éléments que d’une manière approximative et imparfaite. Est-il besoin d’ajouter que souvent la lecture des textes peut plus que de longs discours pour éclairer un homme intelligent et pour déraciner des opinions erronées ?