Page:Michelet - OC, Les Femmes de la Révolution, Les Soldats de la Révolution.djvu/359

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
357
DESAIX

a ignoré les courbes de la vie. Ce que peut être le plaisir, même légitime, il ne l’a jamais su. Ayant en lui sa récompense, il n’a demandé rien de plus, rien regretté, rien désiré. Se dévouer, sans éclat et sans bruit, ce fut toute son ambition. Indépendant à l’intérieur, gardant toute son âme, il se subordonnait volontiers même à moindre que lui. C’était une de ces rares créatures que la nature a faites tout exprés pour le sacrifice, qui d’elles-mêmes se sentent nées pour cela, et qui le veulent ainsi.