Page:Michelet - OC, Les Femmes de la Révolution, Les Soldats de la Révolution.djvu/429

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
427
LES GUETTES DE DÉLIVRANCE

il y avait au fond, dans la grande âme européenne, une attendrissante concorde.

Souvenir doux et amer Il a laissé une larme jusque dans les yeux secs de Goethe, du grand douteur, du grand moqueur, qui lui-même s’intitule : « l’ami des tyrans ». Cette larme, nous aussi, nous l’aurons toujours au cœur ; elle nous revient souvent, éveillé ou endormi, avec un mortel regret pour la fortune de la France ; nous la retrouvons souvent au matin, cette larme, sur l’oreiller.