Page:Montesquieu - Œuvres complètes, éd. Laboulaye, t5.djvu/403

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
387
LIVRE XXIX, CHAP. VI.


des fonds de terre, ou des hypothèques sur des particuliers ; le second proposa pour de l’argent des effets qui n’avoient point de valeur, et qui n’en pouvoient avoir par leur nature, par la raison que sa loi obligeoit de les prendre [1].

  1. La loi de Cesar, qui autorisait à payer eu fonds de terre, évalués au prix qu'ils avaient avant la guerre, était une banqueroute, et ne devait guère faciliter la circulation de l’argent Sup. XXII, II. Quant au papier-monnaie de Law, comme il ne reposait sur rien, et ne représentait rien, il n’avait pas plus de valeur qu’une feuille de papier.
    _____________