Page:Mousseau - L'envers du journalisme, 1912.djvu/101

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


CHAPITRE XVI


Pauvre garçon !



Cétait un grand Canadien-Français de six pieds de haut, taillé en Hercule, au sourire bon et à la figure ouverte. Il avait été engagé comme reporter par le city editor qui avait succédé à Lebrun. — Les city editors et les reporters se succèdent souvent dans les salles de rédaction, où les intrigues politiques et les tiraillements de toutes sortes occasionnent de fréquents remaniements du personnel.

Le nouveau venu, en dépit de son air bon enfant, était très sérieux et très réservé, à tel point qu’aucun reporter n’avait encore fait connaissance avec lui, depuis deux jours qu’il était au journal.

Comme il restait tranquille à son pupitre, s’occupant exclusivement de son affaire, on avait pris le parti d’attendre qu’il lui plût de se lier avec les camarades, comptant qu’au bout de quelques jours il sortirait de sa carapace. Du reste, il était excessi-