Page:NRF 5.djvu/779

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTES 773

et semblent vouloir facticement donner du poids et de l'im- portance à une œuvre qui n'en comporte pas. Et c'est là ce qui nous inquiète. Nous nous souvenons sans plaisir de Joyselle. Nous voudrions être certains que l'Oiseau Bleu ne prétend pas être une grande œuvre philosophique et qu'il ne résume pas tout l'eEfort de l'auteur de Pelléas. C'est la prochaine œuvre de M. Maurice Maeterlinck qui nous dictera un jugement définitif sur celle-ci,

J.S.

��LE CINQUIÈME EVANGILE, par Han Ryncr (Figuière). Ce que la Cène vit et ce qu'elle entendit Est écrit, dans le livre où pas un mot ne change. Par les quatre hommes purs près de qui Ton voit FAnge, Le Lion, et le Bœuf, et T Aigle, et le ciel bleu; Cette histoire par eux semble ajoutée à Dieu Comme s'ils écrivaient en mçrge de F abîme.

Tout leur livre ressemble au rayon dune cime

(Hugo : La Fin de Satan).

Voici qu'à ces " quatre hommes purs " il nous faut ajouter, et je le dis sans ironie, Han Ryner, mais sous quelle figure symbolique? N'est-ce pas à propos de ce Cinquième Evangile qu'il faudrait modifier, sous une forme... judiciaire, la phrase de Pascal devenue lieu commun : Le cœur a ses raisons dont la raison connaît? Car il s'agit dès les premières pages, et nous n'avons pas à nous y tromper, d'im rappel à la stricte raison. Il faut enlever au Christ qui s'appela Jésus, — puisqu'il y eut, en Judée, beaucoup d'autres Christs, — son auréole divine, le faire descendre du Thabor pour l'inviter à une ascension vers le sommet réel, et pour qu'il devienne enfin, ce fils de T Homme, un Homme. Mais il s'agit aussi de ne point nier les miracles. Toutes les guérisons deviendront allégo- riques. Les miracles ne touchent point à la chair: ils se font dans les âmes. Et les voici tous expliqués dans ce Cinquième Evangile, non point didactiquement, mais en si parfaite con-

�� �