Page:NRF 7.djvu/273

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


l'annonce faite a marie 267

VIOLAINE. — .... Le lieu qui est réservé aux

gens de mon espèce.

La ladrerie là-bas du Géyn,

JACQUES HURY. — Quand cela ?

VIOLAINE. — Aujourd'hui. Ce soir même.

(Long silence) Il n'y a pas autre chose à faire.

JACQUES HURY. — Il faut éviter le scan- dale.

Allez vous dévêtir et prendre un robe de voyage, et je vous dirai ce qu'il est convenable de faire.

(Ils sortent)

SCÈNE IV

La salk du Premier Acte,

LA MERE. — Le temps est toujours au beau. Voici huit jours qu'il n'a plu.

(Elle écoute) On entend de temps en temps les cloches d' Arcy. Dong ! Dong !

Qu'il fait chaud et que tout est énorme ! Que fait Violaine . et Jacques ! qu'ont-ils à causer si longtemps }

J'ai regret de ce que je lui ai dit.

(Elle soupire) Et que fait le vieux fou ? Où est-il maintenant ? Ah!

(Elle penche la tête)

�� �