Page:NRF 7.djvu/304

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


298 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

comprend les raisons d'agir des hommes et qui, s'il nous les montre d'une si insoucieuse philosophie, ne les dénature que si peu !

Quant au hasard, Tristan Bernard se résigne facilement à n'être de la vie qu'un observateur amusé, — mais qui la crée plus encore qu'il ne la voit, — sans chercher à modifier, d'un effort inutile de sa volonté, la suite des événements. Sans doute, en fin de compte, les fait-il marcher à sa guise, mais en si parfaite conformité avec le destin de ses personnages, c'est-à-dire avec le hasard ! C'est pourquoi ceux-ci n'ont guère de sursauts d'énergie. Eux aussi ont l'air de marcher en savates.

Mais Tristan Bernard est un maître dont les savates s'usent moins que nombre d'élégantes bottines.

H. B.

��LUTTES ET PROBLEMES, par Daniel Halévy, (Marcel Rivière et C^).

Les trois " cahiers " que réunit en un volume M. Daniel Halévy forment un livre de haute importance. \] Apologie pour notre Passé, un Episode, Histoire de Quatre Ans, cette " étude de politique et d'histoire ", ce "conte ", cette " fantaisie" — ainsi les désigne l'auteur — ne sont pas l'œuvre desséchée d'un écrivain spéculatif qui juge de son haut et fait rentrer dans de froides catégories la réalité d'hier, les possibilités de demain. Jeu d'idées, certes — et les quelques portraits exécutés sur le vif ou imaginaires qui couvrent ici les idées ne sont pas cependant ce qui leur ajoute l'attrait savoureux du " concret " ; on les retirerait du livre que l'intérêt profond n'en serait point diminué — jeu d'idées, mais d'idées senties, d'idées vécues, d'idées " souffertes ". On ne dira jamais assez quelles racines subconscientes, nouées à fond dans l'organique, nourrirent les idées de ces " intellectuels " dont la dernière grande crise fran- çaise révéla l'héroïsme et la passion et qui ne furent ni des

�� �