Page:NRF 7.djvu/382

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


376 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

Ne crains point. J'ai pris ta douleur avec moi. Regarde ! et ce que tu m'as donné est caché sur mon cœur avec moi.

Ne pleure point ! Ce n'est pas le moment de pleurer, quand le salut de tous les hommes est déjà né.

{Cloches au loin^ moins distinctes)

MARA. — Il ne neige plus et les étoiles brillent.

VIOLAINE. — Regarde ! vois-tu ce livre } Le prêtre qui vient me visiter de temps en temps l'a laissé ici.

MARA. — Je le vois.

VIOLAINE. — Prends-le, veux-tu ? et lis-moi l'Office de Noël, la première Leçon de chacun des trois Nocturnes.

MARA prend le livre et lit.

Prophétie d'Isaïe

Au premier temps fut allégée la terre de Zabulon et la terre de Nephtali, et au der- nier fut aggravée la voie de la mer au delà du Jourdain de la Galilée des Nations. Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière ; ceux qui habitaient dans la région de l'ombre de la mort, la

�� �