Page:NRF 7.djvu/563

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


l'annonce faite a marie 557

le dossier est terminé par des têtes de lion. ANNE FERCORS y est assis, ayant à sa droite JACQUES HURY.

��ANNE VERCORS. — L'arrière-saison dorée

Tout-à-l'heure

Dépouille l'arbre fruitier et la vigne.

Et le matin le soleil blanc

D'un seul éclat de diamant sans nul feu s'asso- cie à la blanche vêture de la terre ;

Et le soir est proche où celui qui passe sous les peupliers

Entend la dernière feuille tout en haut !

Maintenant, voici qu'égalant les jours et les nuits, contrepesant

Les longs travaux avec son signe débordant, au travers de la Porte céleste

S'interpose la royale Balance.

JACQUES HURY. — Père, depuis que tu es

parti,

Tout, l'histoire douloureuse, et le complot de ces femmes, et la trappe qui a été construite pour nous Y prendre.

Tu le sais, et je t'ai raconté

Une chose encore, la bouche sur l'oreille.

Où est ta femme } où est ta fille Violaine }

Et voilà que tu parles du lien qu'on tord et de la grappe grande et noire

�� �