Page:NRF 7.djvu/901

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTES 895

aux Baigneuses, aux décorations finales, aux nudités si fraîches, aux natures-mortes savoureuses, aux scènes d'un gris un peu cendré de plein-air, est nettement visible.

" Jamais, dit M. Meier-Graefe, on n'a créé avec moins d'artifice. Si le génie de peindre s'est manifesté avec un élan tout spontané c'est bien chez Renoir. Mais, cet homme qui est fou de peinture comme Hokousaï était fou de dessin, a-t-il, pour cela, exprimé dans le désordre et sans choix tous les sujets? Il suffit de contempler un instant la vivacité de ce pinceau, la fraîcheur de cette palette, pour voir que, parmi tant de motifs qui le sollicitaient, Renoir a préféré, par-dessus tout, ceux qui semblaient lui apporter l'écho ou la représentation d'objets heureux, d'harmonieux paysages, de gestes souples et bien développés, d'enlacements délicats de beaux corps. "

Renoir met la forme de la femme au centre de son art, dit M. Meier-Graefe. Cette forme n'est pas la forme morte des académies ; ce n'est pas non plus celle un peu grêle à^ Olympia mais une forme saine et nue, épanouie avec orgueil sur un fond qui ressemble à un paradis. Des reins puissants, des dos nerveux et forts, des chevelures ruisselantes, des seins droits et altiers créent, au-devant de ces tableaux, une sensualité heureuse. La femme mêlée à l'herbe, confondue aux fleurs, la femme qu'on voit au milieu des fruits, voilà ce que Renoir a représenté avec une vigueur ingénue.

L'exaltation de son coloris ne s'en est pas tenue pourtant toujours à ces sujets mêmes, et M. Meier-Graefe nous montre avec quel bonheur et avec quelle fécondité inlassable ce lyrisme s'est manifesté à travers les portraits, les scènes d'intérieur et les paysages. " La bienheureuse force de vivre, " voilà ce qui se dégage de l'étude très consciencieuse faite de l'oeuvre de Renoir par M. Meier-Graefe. Il y a là plus d'une indication précieuse sur l'histoire de la peinture française depuis Manet. L'intérêt d'un tel livre est de montrer quelle place bien à part, bien spéciale et très haute un artiste comme Renoir, qui n'a

�� �