Page:Nietzsche - Considérations Inactuelles, II.djvu/181

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


de toute lacune et de toute entrave ; il est le véritable artiste lib1·e, qui ne saurait faire autrement que de créer à la fois, dans tous les domaines de l’art, Finterprète et la médiateur de l’unité en de l’universalité du pouvoir créateur, unitéet universalité qui ne peuvent être ni ’ devinées, ni révélées, mais que l’action seule est en mesure de démontrer.

Cependant, celui en présence duquel cette action sa produira d’une façon sondaine en sera subjugué comme par un maléüce tout à la fois attrayant et inquiétant. a ll se trouvera soudain en face d’i.ne puissance qui annule la résistance de la raison et qui fait même paraître ’ déraisonnable et incompréhensible tout ce qui jusque là faisait partie de notre existence. Transportés hors de i i’i nous-mêmes, nous nageons dans un élément mystérieux et a1·dent, nous ne nous comprenons plus ’¤ous-mêmes, nous ne connaissons plus ce que nous connaissions le mieux ; la mesure échappe de nos mains ; tout ce qui est légitime, tout ce qui est immobile commence à s’é· branler ; toute chose revêt de nouvelles couleurs et nous parle un nouveau langage. Il faut être Platon lui-même pour pouvoir, en présence de ce mélange d’extase violente et de frayeur, se décider quand même et s’adresser, ainsi qu’il lit, au poëte dramatique pour lui dire :

Nous voulons un homme qui, par le moyen de sa sagesse, puisse se transformer en toutes sortes de choses et imiter toutes choses. S’il vient au milieu de nous, il ’ ’. sera l’objet de notre vénération, comme s’il était un saint i’’’ et un prodige, nous verserons de l’huile sur sa tête, nous le ceindrons du bandeau sacré, mais nous chercherons à le diécder à. se retirer dans une autre, communauté. »