Page:Nietzsche - Considérations Inactuelles, II.djvu/258

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


50.

Wagner est certainement l’homme qui goûte actuellement avec le moins de préventions les petites vertus allemandes et l’étroitesse d’esprit, car il les voit succomber et il conspire avec elles contre ce qui triomphe maintenant.

51.

Comment Wagner a-t-il recruté ses adhérents ? Des chanteurs qui, en tant qu’acteurs du drame, devenaient intéressants et auxquels il offrait une nouvelle possibilité d’agir, peut-être avec une voix médiocre. Des musiciens qui se faisaient instruire par le maître de la diction musicale ; la diction musicale doit être si géniale que l’on ne saurait arriver à la conscience de l’œuvre elle-même. Des musiciens d’orchestre qui autrefois s’ennuyaient au théâtre. Des musiciens qui s’appliquaient à enivrer et à fasciner le public par des moyens directs et qui apprirent les effets du colori de l’orchestration wagnérienne. Toutes les catégories de mécontents, qui de n’importe quel bouleversement espéraient gagner quelque chose pour eux-mêmes. Des hommes qui prennent feu et flamme pour foute espèce de « progrès ». Ceux qui s’ennuyaient en écoutant la musique que l’on faisait jusqu’à présent et qui trouvaient maintenant que leurs nerfs étaient plus vigoureusement secoués. Des hommes qui se laissent entraîner par tout ce qui est téméraire et audacieux. — Il eut bientôt pour lui les virtuoses, bientôt une partie des compositeurs ; à peine si l’un ou l’autre peut se passer de lui. Des littérateurs avec tous les obscurs besoins de réforme. Des artistes qui admirent sa façon de vivre indépendant.

52.

Wagner, en tant que penseur, est au même niveau que Wagner en tant que musicien et poète.