Page:Nietzsche - Considérations Inactuelles, II.djvu/259

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


53.

L’art rassemble une fois toutes les qualités excitantes qu’il possède encore pour agir sur les Allemands modernes… Le caractère, le savoir, tout est réuni. Un formidable effort pour se maintenir et dominer, et cela dans une époque qui est rébarbative à l’art. Poison contre poison. Toutes les exaltations se tournent, en utilisant la polémique, contre des forces considérables rébarbatives à l’art. On attire à soi des éléments religieux et philosophiques, l’aspiration vers l’idylle, tout, tout !

54.

Il faut songer quelle est l’époque qui ici se crée un art : une époque déchaînée, haletante, sans pitié, avide de gain, informe, incertaine dans ses fondements, presque désespérée, dépourvue de naïveté, consciente de part en part, sans noblesse, violente, lâche.

55.

Par l’échec il ne faudrait pas irriter Wagner davantage, on finirait par le rendre trop furibond.

56.

Une sorte de contre-réformation ; la contemplation transcendantale a été affaiblie à l’extrême ; la beauté, l’art, l’amour de la vie ont été fortement vulgarisés, sous le contre-coup de l’esprit protestant. Christianisme idéalisé d’essence catholique·

57.

L’art de Wagner plane au-dessus des sommets, il est transcendantal ; que doit en faire notre pauvre bassesse allemande ? Il vous a un aspect de fuite hors de ce monde ; il est négation de ce monde, il ne transfigure pas. C’est pourquoi il n’agit pas directement comme moralisateur, indirectement d’une