Page:Noël - Fin de vie (notes et souvenirs).djvu/123

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
– 120 –

Volupté des coups, volupté des pleurs ! Une femme battue assemble ses commères : assises en cercle à l’écouter, toutes pleurent et partent de là pour aller se faire battre par leurs maris.


Heureux Chinois ! ils avaient inventé la poudre et n’en savaient faire que des feux d’artifice !


Qu’est-ce que la volonté chez l’homme ? Est-ce une liberté ?

— Point de liberté en ce monde, tout est enchaîné à tout.

Le chef-d’œuvre est qu’on se sente libre.

L’Église est une institution internationale.

Les Maisons royales et princières ne sont pas autre chose. Pourquoi les peuples ne formeraient-ils pas, eux aussi, une grande internationalité ?


XXVI


En de certains temps, les hommes paraissent si méprisables, que si l’on était la Peste, on s’en donnerait à cœur joie de leur destruction.

Si, comme on l’assure, la volonté est en nous