Page:Nouvelle cuisinière canadienne, 1865.djvu/26

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
26
CUISINIÈRE

Soupe à l’ognon. — Épluchez des ognons, ôtez-en la tête et la queue, coupez-les en lames ; faites fondre un morceau de beurre dans une casserole ; jetez-y votre ognon, et faites le frire jusqu’à ce qu’il soit blond ; mettez l’eau suffisante pour votre potage ; salez, poivrez ; laissez-le bouillir environ un quart d’heure. Versez le bouillon sur le pain, et servez.

Soupe à l’ognon et au lait. — Préparez et faites revenir vos ognons comme pour le potage ci-dessus, quand ils seront d’un beau blond, mettez votre lait, un peu de sel, et faites bouillir : au bout d’un quart d’heure environ, versez sur vos tranches de pain.

Soupe aux petits ognons blancs. — Faites blanchir vos ognons, ôtez-leur la première peau ; faites-les cuire dans une marmite ; quand ils seront cuits, faites-en un cordon au bord du plat, sur des filets de pain trempés dans du blanc d’œufs, et que vous y aurez placés à cet effet ; mettez le plat sur un fourneau pour que le pain s’attache : vous vous servez également de ces filets pour faire tenir les garnitures du potage.

Soupe à l’orge pelée, (Barley.) — Même procédé que pour le riz, seulement qu’il faut que le barley bouille durant deux heures. On y peut mêler un peu de chou, carottes, persil, navets.

Soupe au lait. — Faites bouillir, salez ou sucrez votre lait ; versez le sur des tranches de pain et servez.

Soupe au lait lié. — Préparez votre lait comme ci-dessus, ajoutez-y une liaison de quatre œufs par pinte, remuez-le avec une cuillère de bois,