Page:ONU - Résolutions et décisions du conseil de sécurité, 01-08-2002 au 31-07-2003.djvu/48

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



1. Décide que la composition et les effectifs de la police de la MANUTO et le calendrier de sa réduction seront modifiés conformément aux paragraphes 33 et 35 du rapport spécial du Secrétaire général, les mesures spécifiques suivantes étant envisagées :

  • i) Mise en place pendant un an d’une unité constituée internationale ;
  • ii) Moyens de formation supplémentaires dans les domaines clefs précisés dans le rapport spécial du Secrétaire général ;
  • iii) Renforcement de l’accent mis sur les droits de l’homme et la légalité ;
  • iv) Présence accrue en matière de surveillance et de services consultatifs dans les districts où le maintien de l’ordre a été confié à la force de police du Timor oriental ;
  • v) Suivi des recommandations du rapport de la Mission commune d’évaluation sur le maintien de l’ordre en date de novembre 2002 ;
  • vi) Ajustement des plans pour le transfert progressif du maintien de l’ordre à la force de police du Timor oriental ;

2. Décide que le calendrier de réduction des effectifs de la composante militaire de la MANUTO durant la période allant jusqu’en décembre 2003 sera modifié suivant les termes de la lettre que le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix a adressée aux membres du Conseil de sécurité le 28 mars 2003, et, en conséquence, que deux bataillons seront maintenus durant cette période dans les régions jouxtant la ligne de coordination tactique, de même que les éléments associés de la force, y compris la mobilité, et que le nombre de militaires chargés du maintien de la paix sera réduit à 1 750 personnes de manière plus échelonnée qu’il n’était prévu dans la résolution 1410 (2002) ;

3. Prie le Secrétaire général de lui présenter pour approbation, d’ici au 20 mai 2003, une stratégie militaire détaillée concernant le calendrier révisé de la réduction des effectifs militaires de la MANUTO ;

4. Prie le Secrétaire général de le tenir régulièrement informé de l’évolution de la situation sur le terrain et de l’application des stratégies révisées dans le domaine militaire et du maintien de l’ordre ;

5. Prie le Gouvernement du Timor oriental de continuer à collaborer étroitement avec la MANUTO, notamment à l’application des stratégies révisées dans le domaine militaire et du maintien de l’ordre ;

6. Décide de rester saisi de la question.

Adoptée à l’unanimité à la 4735e séance.


Décisions

À sa 4744e séance, le 28 avril 2003, le Conseil de sécurité a décidé d’inviter les représentants de l’Australie, du Brésil, des Fidji, de l’Indonésie, du Japon, de la Nouvelle-Zélande, du Portugal et du Timor-Leste à participer, sans droit de vote, à la discussion de la question intitulée : « La situation au Timor-Leste

« Rapport du Secrétaire général sur la Mission d’appui des Nations Unies au Timor oriental (S/2003/449) ».

À la même séance, comme convenu lors de consultations préalables, le Conseil a également décidé d’adresser une invitation à M. Kamalesh Sharma, Représentant spécial du Secrétaire général au Timor-Leste et Chef de la Mission d’appui des Nations Unies au Timor oriental, en vertu de l’article 39 de son règlement intérieur provisoire. 40