Page:ONU - Résolutions et décisions du conseil de sécurité, 01-08-2004 au 31-07-2005.djvu/114

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


terme du Timor-Leste, et demande instamment à la communauté des donateurs de participer activement à la conférence des donateurs qui doit se tenir en avril 2005 ;

8. Encourage, en particulier le Gouvernement timorais, le Bureau des Nations Unies au Timor-Leste, le Secrétariat de l’ONU, les organismes de développement ou à vocation humanitaire des Nations Unies et les institutions financières multilatérales à commencer immédiatement à préparer le passage rapide et sans heurt au Timor-Leste d’une mission politique spéciale à une logique d’aide au développement durable ;

9. Réaffirme qu’il faut amener les responsables des violations graves des droits de l’homme commises au Timor oriental en 1999 à en répondre véritablement et, à cet égard, souligne qu’il importe que le Secrétariat de l’ONU, avec l’accord des autorités timoraises, conserve une copie complète de tous les dossiers constitués par le Groupe des crimes graves, demande à toutes les parties de coopérer pleinement avec la Commission d’experts du Secrétaire général, et attend avec intérêt le rapport de la Commission envisageant les moyens possibles de traiter cette question, y compris la manière d’aider la Commission vérité et amitié, que l’Indonésie et le Timor-Leste sont convenus de créer ;

10. Prie le Secrétaire général de le tenir pleinement et régulièrement informé de l’évolution de la situation sur le terrain ainsi que de l’exécution du mandat du Bureau des Nations Unies au Timor-Leste et de l’organisation du passage à une logique d’aide au développement durable, et de lui présenter, dans les quatre mois suivant la date d’adoption de la présente résolution, puis tous les quatre mois par la suite, un rapport assorti de recommandations concernant toutes modifications des effectifs, de la composition, du mandat et de la durée de la présence du Bureau au Timor-Leste qui seraient dictées par cette évolution ;

11. Décide de rester activement saisi de la question.

Adoptée à l’unanimité à la 5171e séance.


Décisions

À sa 5180e séance, le 16 mai 2005. le Conseil de sécurité a décidé d’inviter les représentants de l’Australie, de l’Indonésie, du Luxembourg, de la Malaisie, du Portugal et du Timor-Leste à participer, sans droit de vote, à la discussion de la question intitulée : « La situation au Timor-Leste

« Rapport de fin de mandat sur la Mission d’appui des Nations Unies au Timor oriental établi par le Secrétaire général (S/2005/310) ». A la même séance, coimne convenu lors de consultations préalables, le Conseil a également décidé d’adresser une invitation à M. Hédi Annabi. Sous-Secrétaire général aux opérations de maintien de la paix, en vertu de l’article 39 du Règlement intérieur provisoire. Le 1erjuin 2005, le Président du Conseil de sécurité a adressé la lettre suivante au Secrétaire général145 :

« J’ai l’honneur de vous infonner que votre lettre du 27 mai 2005 concernant votre intention de nommer M. Sukehiro Hasegawa (Japon) Chef du Bureau des Nations Unies au Timor-Leste146 a été portée à la connaissance des membres du Conseil de sécurité. Ils prennent note de cette information et de l’intention exprimée dans votre lettre. » S/2005/357.

S/2005/356.

106