Page:ONU - Résolutions et décisions du conseil de sécurité, 01-08-2007 au 31-07-2008.djvu/195

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LA SITUATION EN CÔTE D’IVOIRE338

Décisions

Dans une lettre, en date du 19 octobre 20073"9. le Président du Conseil de sécurité a informé le Secrétaire général que sa lettre du 17 octobre 2OO7* 330 avait été portée à l’attention des membres du Conseil, qui avaient pris note de l’intention qui y était exprimée. A sa 5765e séance, le 22 octobre 2007. le Conseil a décidé d’inviter le représentant du Burkina Faso (Ministre des affaires étrangères, représentant du Président du Burkina Faso en sa qualité de Facilitateur de l’Accord politique de Ouagadougou) et de la Côte d’ivoire à participer, sans droit de vote, à la discussion de la question intitulée : « La situation en Côte d’ivoire

« Quatorzième rapport du Secrétaire général sur l’Opération des Nations Unies en Côte d’ivoire (S/2007/593) ».

A la même séance, comme convenu lors de consultations préalables, le Conseil a également décidé d’adresser mie invitation à M. Abou Moussa. Représentant spécial adjoint principal du Secrétaire général pour la Côte d’ivoire, en vertu de l’article 39 de son Règlement intérieur provisoire.

À sa 5772e séance, le 29 octobre 2007, le Conseil a décidé d’inviter le représentant de la Côte d’ivoire à participer, sans droit de vote, à la discussion de la question intitulée : « La situation en Côte d’ivoire

« Lettre, en date du 17 octobre 2007, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Président du Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1572 (2004) concernant la Côte d’ivoire (S/2007/611) ».


Résolution 1782 (2007)
du 29 octobre 2007

Le Conseil de sécurité,

Rappelant ses résolutions antérieures et les déclarations de son président concernant la situation en Côte d’Ivoire,

Réaffirmant son ferme attachement au respect de la souveraineté, de l’indépendance, de l’intégrité territoriale et de l’unité de la Côte d’Ivoire, et rappelant l’importance des principes de bon voisinage, de non-ingérence et de coopération régionale,

Prenant note du rapport du Secrétaire général en date du 1er octobre 2007 (S/2007/593) et des rapports du Groupe d’experts des Nations Unies sur la Côte d’Ivoire du 11 juin 2007 (S/2007/349, annexe) et du 21 septembre 2007 (S/2007/611, annexe),

Rappelant qu’il a entériné l’accord signé par le Président Laurent Gbagbo et M. Guillaume Soro à Ouagadougou le 4 mars 2007 (« l’Accord politique de Ouagadougou », S/2007/144), et qu’il a soutenu la nomination de M. Guillaume Soro aux fonctions de premier ministre,