Page:ONU - Résolutions et décisions du conseil de sécurité, 1948.djvu/38

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


l’Union birmane comme Membre de 1’Organisation des Nations Unies.

Adoptée à la 279e séance

par 10 voix contre zéro, avec une abstention

(Argentine).

Décision A sa 280e séance, le 10 avril 1948, le Conseil, ayant examiné à nouveau les demandes d’admission précédemment rejetées, a décidé de remettre sine die îa discussion de la question et de faire savoir à l’Assemblée générale qu’aucun des membres du Conseil n’avait modifié son attitude à l’égard de ces demandes.

ÉNERGIE ATOMIQUE : CONTRÔLE INTERNATIONAL 47 Question ayant fait l’objet de résolutions ou décisions de la part du Conseil en 1946 et en 1947.


52 (1948). Résolution du 22 juin 1948
[S/852]

Le Conseil de sécurité,

Ayant reçu et examiné les premier, deuxième et troisième rapports de la Commission de l’énergie atomique[1],

Prescrit au Secrétaire général de transmettre à l’Assemblée générale et aux Etats Membres de l’Organisation des Nations Unies, en attirant toute leur attention sur l’importance de la question, les premier, deuxième et troisième rapports de la Commission de l’énergie atomique, ainsi que le procès-verbal des délibérations du Conseil de sécurité qui s’y rapportent.

Adoptée à la 325e séance

par 9 voix contre zéro, avec 2 abstentions (République socialiste soviétique d’Ukraine, Union des Républiques

socialistes soviétiques).
  1. Voir Procès-verbaux officiels de la Commission de l’énergie atomique, première année, Supplément spécial ; ibid., deuxième année, Supplément spécial ; et ibid., troisième année, Supplément spécial.