Page:ONU - Résolutions et décisions du conseil de sécurité, 1955.djvu/8

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


2. Demande aux deux parties de prendre sans délai toutes mesures nécessaires pour ramener l‘ordre et la tranquillité dans la région, et en particulier de s'abstenir de tous nouveaux actes de violence et de continuer de donner plein effet au cessez-le-feu;

3. Fait sien l'avis du Chef d’état-major, selon lequel les forces armées des deux parties devraient être clairement et efficacement séparées les unes des autres par l’application de mesures du genre de celles qu’il a proposées;

4. Déclare que doit être donnée aux observateurs des Nations Unies dans la région une liberté de mouvement suffisante pour leur permettre de remplir leurs fonctions;

5. Demande aux deux parties de désigner des représentants qui se réunissent avec le Chef d’état-major et coopèrent entièrement avec lui en vue d’atteindre les buts ci-dessus définis;

6. Prie le Chef d’état-major de faire rapport au Conseil de sécurité sur les mesures prises pour donner effet à cette résolution.

Adoptée si l‘unamimité à la 700e séance.


Décision


A sa 707e séance, le 16 décembre 1955, le Conseil a décidé d’inviter les représentants de la Syrie et d’Israël à participer, sans droit de vote, à la discussion de la question intitulée « La question de Palestine. — Lettre, en date du 13 décembre 1955, adressée par le représentant de la Syrie au Président du Conseil de sécurité (S/3505 *) ». QUESTION OF HOSTILITIES IN THE AREA


QUESTION DES HOSTILITÉS DANS LA

RÉGION DE CERTAINES ÎLES SITUÉES

AU LARGE DE LA CHINE


Décisions


A sa 690e séance, le 31 janvier 1955, le Conseil a décidé d’achever l’examen de la question intitulée « Lettre, en date du 28 janvier 1955, adressée au Président du Conseil de sécurité par le représentant de la Nouvelle-Zélande et concernant la question des hostilités dans la région Ibid., Supplément d’octobre, novembre et décembre l’.tô-i.