Page:ONU - Résolutions et décisions du conseil de sécurité, 1962.djvu/8

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


A sa 998e séance, le 23 mars 1962, le Conseil a maintenu la décision du Président selon laquelle, en vertu de l’article 35 du règlement intérieur provisoire, le projet de résolution dont le Conseil était saisi3 ne pouvait être retiré étant donné qu’un vote avait en lieu sur l’un de ses paragraphes. Adoptée par 7 voix contre

2 (Roumanie, Union des Répu¬

bliques socialistes soviétiques), avec 2 abstentions (Ghana,

République arabe unie).


LA QUESTION DE PALESTINE 4


Décisions


A sa 999e séance, le 28 mars 1962, le Conseil a décidé d’inviter les représentants de la Syrie et d’Israël à participer, sans droit de vote, à la discussion de la question intitulée « La question de Palestine. — d) Lettre, en date du 20 mars 1962, adressée au Président du Conseil de sécurité par le représentant permanent de la République arabe syrienne (S/50965) ; b) Lettre, en date du 21 mars 1962, adressée au Président du Conseil de sécurité par le représentant permanent d’Israël (S/5098 3) ».


A la même séance, le Conseil a décidé d’examiner simultanément les rubriques d) et b) du point qu’il venait d’inscrire à l’ordre du jour.


A la même séance, le Conseil a décidé de prier le Chef d’état-major de l’Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve en Palestine de revenir à New York afin de se mettre à la disposition des membres du Conseil qui désireraient le consulter, et a ajourné la séance jusqu’à son arrivée.

A sa 1000e séance, le 3 avril 1962, le Conseil a décidé que les membres qui souhaitaient poser des questions 3 Ibid., document S/5095.

4 Question ayant fait l’objet de résolutions ou décisions de la part du Conseil en 1947, 1948, 1949, 1950, 1951, 1953, 1954, 1955, 1956, 1957, 1958, 1959 et 1961.

6 Voir Documents officiels du Conseil de sécurité, dix-septième année, Supplément de janvier, février et mars 1962.