Page:Oligny - Le Talisman du pharaon, 1929.djvu/92

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
92
LE TALISMAN

ils ne s’en apercevaient pas. Les minutes, les heures sont si brèves, quand on s’aime et qu’on se le dit !… Un vent plus frais caressa soudain Yvaine qui frissonna… Le charme fut rompu…

Ils rentrèrent lentement, le cœur plein d’une douce joie. Yvaine voulait, tout de suite, confier son bonheur à son père, mais Sélim la pria de garder encore ce délicieux secret… Elle sourit, et comprenant la pensée du jeune Égyptien, elle consentit.

Dans sa tente, l’égyptologue travaillait encore, penché sur des plans et une carte de la région.

— Bonsoir, père chéri, s’écria Yvaine, embrassez-moi, je suis heureuse, la vie est belle, je l’aime…

Pierre de Kervaleck comprit-il que l’amour venait de fleurir dans le cœur de sa fille, qui lui offrait son front pour le baiser du soir ?…

Il sourit et dit doucement :

— Bonsoir, mignonne, dors bien !

Quand elle fut couchée, dans l’ombre, seule avec son amour, Yvaine repassa en son esprit tous les évènements de la soirée… Il lui semblait entendre encore à son oreille les paroles ardentes, elle croyait revoir les