Page:Ostervald - La Sainte Bible, 1867.djvu/969

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qu’il avait prononcées contre nous, et contre nos chefs qui nous ont gouvernés, tellement qu’il a fait venir sur nous un grand mal, tel qu’il n’en est point arrivé sous tous les cieux de semblable à celui qui est arrivé à Jérusalem.

13 Tout ce mal-là est venu sur nous, selon qu’il est écrit dans la loi de Moïse ; et nous n’avons point supplié l’Éternel notre Dieu, pour nous retirer de nos iniquités, et nous rendre attentifs à ta vérité.

14 Et l’Éternel a veillé sur le mal, et l’a fait venir sur nous ; car l’Éternel notre Dieu est juste dans toutes les œuvres qu’il a faites à notre égard ; mais nous n’avons point obéi à sa voix.

15 Et maintenant, Seigneur notre Dieu ! qui as tiré ton peuple du pays d’Égypte par une main forte, et qui t’es acquis un renom, tel qu’il paraît aujourd’hui, nous avons péché, nous avons été méchants.

16 Seigneur ! je te prie, que selon toutes tes justices, ta colère et ton indignation soient détournées de ta ville de Jérusalem, qui est la montagne de ta sainteté ; car c’est à cause de nos péchés et des iniquités de nos pères, que Jérusalem et ton peuple sont en opprobre à tous ceux qui sont autour de nous.

17 Ecoute donc maintenant, ô notre Dieu ! la requête de ton serviteur et ses supplications ; et, pour l’amour du Seigneur, fais reluire ta face sur ton sanctuaire qui est désolé.

18 Mon Dieu, prête l’oreille et écoute ; ouvre tes yeux et regarde nos désolations, et la ville sur laquelle ton nom a été invoqué ; car ce n’est pas sur nos justices que nous présentons nos supplications devant ta face ; mais c’est sur tes grandes compassions.

19 Seigneur ! exauce ; Seigneur ! pardonne ; Seigneur ! sois attentif et opère, à cause de toi-même, ô mon Dieu ! ne tarde point ; car ton nom a été invoqué sur ta ville et sur ton peuple.

20 Or, comme je parlais encore, et que je faisais ma requête, et que je confessais mon péché, et le péché de mon peuple d’Israël, et que je présentais ma supplication, en la présence de l’Éternel mon Dieu, pour la sainte montagne de mon Dieu ;

21 comme, dis-je, je parlais encore dans ma prière, alors cet homme, Gabriel, que j’avais vu en vision auparavant, volant promptement, me toucha, environ le temps de l’oblation du soir.

22 Et il m’instruisit, me parla, et me dit : Daniel, je suis sorti maintenant, afin de t’apprendre une chose digne d’être entendue :

23 La parole est sortie, dès le commencement de tes prières, et je suis venu pour te la déclarer, parce que tu es agréable à Dieu. Ecoute donc la parole, et comprends la vision.

24 Il y a soixante et dix semaines déterminées sur ton peuple, et sur la ville sainte, pour abolir le crime, pour consumer le péché, pour faire propitiation pour l’iniquité, et pour amener la justice des siècles, et pour accomplir la vision et la prophétie, et pour oindre le Saint des saints.

25 Tu sauras donc et tu l’entendras, que, depuis que la parole sera sortie, pour s’en retourner et pour rebâtir Jérusalem, jusqu’au CHRIST le Conducteur, il y a sept semaines et soixante-deux semaines ; et les places et la brèche seront rebâties dans un temps fâcheux.

26 Et après ces soixante-deux semaines, le CHRIST sera retranché, et non pas pour soi ; puis le peuple d’un conducteur qui viendra, détruira la ville et le sanctuaire, et la fin en sera avec débordement, et les désolations qui ont été déterminées arriveront à la fin de la guerre.

27 Et il confirmera l’alliance à plusieurs, dans une semaine ; et à la moitié de cette semaine-là, il fera cesser le sacrifice et l’oblation ; puis, par le moyen des ailes abominables, qui causeront la désolation, jusqu’à l’entière ruine qui a été déterminée, la désolation fondra sur le désolé.