Page:Ozanam - Œuvres complètes, 3e éd, tome 10.djvu/246

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Adieu, parlez-moi longuement de vos amis, de vous, de votre ville, de votre Reboul, et de tant d’autres choses auxquelles votre amitié saura deviner combien je prendrai d’intérêt.