Page:Pétrarque - Mon secret, 1898.pdf/22

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


nale, portant les numéros 6502, 6728 et 17165 du fonds latin. Nous avons relevé presque à chaque page les fautes les plus grossières. Cette négligence inconcevable es éditeurs explique pourquoi Pétrarque est si peu connu. L’Italie qui a rendu au génie de Dante l’hommage qu’il méritait en publiant, avec un soin pieux, ses œuvres complètes, laissera-t-elle toujours dans un honteux abandon les œuvres de Pétrarque ? « Pour l’Italie savante d’aujourd’hui, formée aux meilleures écoles de travail et jalouse d’honorer ses grands hommes, ce serait, semble-t-il, la plus digne façon de préparer, pour 1904, la célébration du sixième centenaire de Pétrarque[1]. »

V. Develay.
  1. P. de Nolhac, Pétrarque et l’Humanisme, p. 7.