Page:Paradis - Le Temiscamingue a la Baie-d'Hudson BAnQ P134S1D1, 1884.djvu/40

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
40

de visiter les pays : « plaisir, » comme dit Veuillot, « que le chemin de fer va bientôt nous enlever… Dieu veille au moins que ce soit ma faute !… »


Chapitre III.
Deuxième Zone.

De Moose-Factory au Rapide des Loutres.

(Distance : 100 milles ; Niveau : 196 pieds.)

Paradis - Le Temiscamingue a la Baie-d'Hudson BAnQ P134S1D1, 1884 (illustration page 40-1).pngLe canon a retenti cinq fois, le drapeau flotte, les blancs mouchoirs s’agitent en signe d’adieu, et les avirons battent l’onde en cadence.

Supposons que tout celà soit en votre honneur, Monsieur le Ministre, et que pendant ce temps, assis au fond d’un canot, vous contemplez paisiblement le paysage qui se déroule devant vous. Cette pensée du moins reposera de l’ennui que je vous ai peut-être fait éprouver et des fatigues qui vous attendent encore si vous avez la patience de me suivre jusqu’au bout.

§I. Le Fleuve Moose jusqu’à la Jonction.

Paradis - Le Temiscamingue a la Baie-d'Hudson BAnQ P134S1D1, 1884 (illustration page 40-2).pngNous sommes donc sur la rivière de Moose et la marée montante pousse notre canot jusqu’au pied du premier rapide qui ne tarde pas à se montrer. Cette première barrière, opposée à la navigation du fleuve, à environ 13 milles de la mer, est