Page:Paul Sébillot - Littérature orale de la Haute-Bretagne.djvu/202

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


attrapé, n° XLI des Contes populaires de la Haute-Bretagne, où se retrouvent les pérégrinations à la porte du paradis, du purgatoire et de l’enfer. (Cf. Webster, Quatorze ; Cénac-Moncaut, le Sac de la Ramée ; Deulin, le Grand Choleur ; H. Carnoy, Bras d’acier.) La cheminée, que le diable ne peut emplir, a son similaire dans la botte percée du conte de Grimm, intitulé : la Tombe.