Page:Pelletan - Les Associations ouvrières dans le passé.djvu/140

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


ses habitudes auxquels on ne renonce pas par ordonnance. Mais elle continuera à les suivre. Mais ce que le ministre défend, c’est souvent le bon moyen, le progrès. Peu importe. Vous refusez ? Bien. Confiscation, amende, ou pis encore.

Qu’on songe qu’en quelques années il parut cent cinquante règlements de cette espèce !

Colbert mort, c’est pis encore. Voici les intendants (qui étaient aux provinces ce que les préfets sont aux départements,) qui se mêlent à leur tour de faire des règlements chacun chez soi. Et ils vous ont des manières à eux de faire progresser l’industrie. Un d’eux s’avisa de commander que pour faire marcher le commerce de sa province on eut à ne plus porter à ses habits que des boutons de soie !