Page:Pelletan - Les Associations ouvrières dans le passé.djvu/20

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


breuses de leur influence ; notre religion est un reste de leur empire. Il n’est donc pas étonnant qu’en toute chose, il faille remonter aux origines latines.

Dès les temps les plus anciens de l’histoire de Rome, à ces époques qui ne nous sont connues que par des fables et des légendes, on trouve l’existence d’associations ouvrières, sous le nom de « collèges ». Malheureusement, nous ne connaissons rien de leur organisation : ignorance d’autant plus regrettable, qu’on peut suivre une filiation ininterrompue depuis ces « collèges » de l’antiquité jusqu’aux corporations modernes, et que les secondes émanent des premiers comme Henri V descend de saint Louis, Cela fait, comme on voit, une généalogie présentable de plus de deux mille ans.

Les collèges ne nous sont guère connus