Page:Pelletan - Les Associations ouvrières dans le passé.djvu/65

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


certaines communes. Art, science, littérature, industrie, tout ce qui se mourait sous l’empire romain est revenu tout d’un coup. Après des siècles de barbarie, on a tout inventé à nouveau. On a retrouvé jusqu’à la libre pensée qui fait entendre dans les écoles sa voix oubliée.

Ce n’est pas un progrès, c’est un changement à vue, je dirais presque, c’est un miracle.

Qui a fait ce miracle ?

L’arrivée des races nouvelles ? — Non. — Il y a longtemps que les invasions ont eu lieu. Le Christianisme ? — Non. — Il y a des siècles qu’il a la toute puissance, et il ne s’en est servi pour rien, mais bien la chute de tout pouvoir central, l’éparpillement du monde, l’association libre.