Page:Pelloquet - Dictionnaire de poche des artistes contemporains.djvu/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


et que tous les maitres ont signalé comme moi. Dans ce cas, cela eût rendu non ce qui est, peut.être, mais ce qui parait être, ce qui saisit, ce qui émeut, ce qui frappe.

Pour me résumer, la vérité en peinture consiste, comme disait le baron Fœneste de gasconne mémoire, dans le paroistre et non dans l’estre. En morale, c’est autre chose.

J’ai déjà dit que Mademoiselle Rosa Bonheur n’était pas coloriste. Beaucoup de gens s’en sont aperçus, même parmi ses admirateurs, au dernier Salon, ou elle avait exposé un grand tableau, la Fenaison. Ce tableau était noir dans les ombres, cru dans les lumières, avec un ciel d’un bleu faïence, et des herbages verts comme un tapis de billard. Je sais bien que cela peut paraître ainsi au premier coup