Page:Perrault - Histoires ou contes du temps passé, avec des moralitez, 1697.djvu/140

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
130
Cendrillon.

pas bien aiſe ? Ouy, mais eſt-ce que j’irai comme cela, avec mes vilains habits : Sa maraine ne fit que la toucher avec ſa baguette, & en même tems ſes habits furent changez en des habits de drap d’or & d’argent, tout chamarrez de pierreries : elle luy donna enſuite une paire de pentoufles de verre, les plus jolies du monde. Quand elle fut ainſi parée, elle monta en caroſſe ; mais ſa Maraine luy recommanda, ſur toutes choſes, de ne pas paſſer