Page:Perrault - Histoires ou contes du temps passé, avec des moralitez, 1697.djvu/155

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
145
Cendrillon.

un coup de ſa baguette ſur les habits de Cendrillon, les fit devenir encore plus magnifiques que tous les autres.

Alors ſes deux ſœurs la reconnurent pour la belle perſonne qu’elles avoient veuë au Bal. Elles ſe jetterent à ſes pieds pour luy demander pardon de tous les mauvais traittemens, qu’elles luy avoient fait ſouffrir. Cendrillon les releva et leur dit, en les embraſſant, qu’elle leur pardonnoit de bon cœur, &