Page:Pierre de Coubertin - Anthologie, 1933.djvu/186

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
181
discours et documents

Pour vous soutenir et vous guider, qu’une triple volonté demeure en vous : la volonté de la joie physique que procure l’effort musculaire intensif, excessif même et violent — puis la volonté de l’altruisme franc, complet, continu… car, sachez-le bien, la société prochaine sera altruiste ou elle ne sera pas : il faudra choisir entre cela et le chaos ; — enfin, la volonté de compréhension des ensembles. Levez vos regards, menacés de myopie par l’esclavage du spécialisme : ne craignez pas de devenir presbytes. Dirigez-les vers les sommets de la nature et de l’histoire. C’est de ces sommets que découlent pour l’homme la puissance et l’action.

Tels sont mes vœux pour tous, pour cette ville préférée, pour les générations qui se lèvent, pour tous ceux qui, répondant à notre appel, ont demandé au sport de bronzer à la fois leurs muscles et leur vouloir, pour les nations au foyer desquelles j’ai trouvé le long de mon existence un accueil favorable, pour les cités lumineuses et pour celles qui sont encore enténébrées.

« Tenez-vous bien en selle, garçons, et foncez hardiment à travers le nuage. »