Page:Pierre de Coubertin - Pédagogie Sportive, 1922.djvu/125

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
123
technique des exercices sportifs

germe de toutes les tyrannies syndicalistes qui se sont manifestées depuis vingt-cinq ans dans les milieux sportifs. La confusion entre le professeur et le professionnel renvoyés dos à dos est de moindre conséquence ; cependant elle a été fâcheuse à bien des égards ; et elle n’est pas juste. Quant à la source unique du professionnalisme que la définition dénonce (avoir touché un prix en espèces), elle laisse de côté tous ceux qui reçoivent des indemnités du club dont ils font triompher les couleurs ou de la localité à laquelle leur victoire fait de la réclame, qui sont fournis gratuitement d’instruments ou d’habillements sportifs par les maisons dont ils consentent à patronner les produits, qui reçoivent une part inavouée du bénéfice des entrées sur le terrain (gate money) ou de l’argent provenant des paris… la liste est nombreuse des déguisements sous lesquels le faux amateur (parfois beaucoup moins sportif que tel professionnel) force l’entrée des concours qui devraient lui être interdits.

Lorsque l’on aura refait de fond en comble cette législation de l’amateurisme[1], un très grand nombre de problèmes sans lien apparent avec cette question perdront de leur complexité. Les règlements sportifs s’accorderont facilement d’un pays à l’autre, les tendances tyranniques de certaines fédérations s’atténueront et il ne sera plus possible à des dirigeants étrangers au sport de se servir du groupement sportif comme d’un tremplin propre à assurer la satisfaction de leurs ambitions personnelles.

  1. On va trop souvent répétant qu’une telle réforme est impossible. Dans aucun pays on ne s’y est encore attelé sérieusement et l’état de choses actuel se trouve maintenu par ceux qui y ont intérêt et qui répandent cette légende.