Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, XI, XII et XIII.djvu/1023

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

le respect : la crainte, en faisant sentir le pouvoir qu’il a conquis ; le respect, en montrant aussi de l’empire sur ses passions, ainsi que la volonté et la puissance d’observer les lois. Autrement, il n’y a point d’issue possible aux maux [337b] d’un État divisé avec lui-même : les factions, les haines, les inimitiés, les défiances, s’y renouvellent sans cesse. Aussi faut-il toujours que les vainqueurs, s’ils ont quelque souci de leur propre salut, choisissent dans leurs rangs ceux qui ont la meilleure réputation, et d’abord des hommes âgés, mariés et pères de famille, qui aient un domicile, des ancêtres antiques et renommés, enfin une fortune honorable. [337c] Dans une ville de dix mille habitants, il suffira de cinquante citoyens de ce rang. Il faut les faire venir à force de prières et d’honneurs, puis les supplier et les contraindre même sous la garantie du serment à faire des lois qui établissent une égalité parfaite entre les citoyens, et ne favorisent pas plus les vainqueurs que les vaincus. Les lois une fois établies, voici de quoi tout dépend. Si les vainqueurs consentent à se soumettre aux lois [337d] plus volontiers même que les vaincus, le salut et le bonheur de l’État sont assurés et tous les maux vont cesser ; sinon il est inutile d’appeler ni moi ni qui que ce soit pour s’associer à ceux qui ne voudront pas suivre ce que j’ai dit. Ce plan ne s’éloigne guère de celui que, dans notre bonne volonté, nous avions entrepris, Dion et moi, d’exécuter à Syracuse : ce n’était pourtant que le second. Le premier consistait à tenter, au moyen de Denys même, tout le bien possible, mais la fortune, plus forte que les hommes, [337e] s’y est opposée ; tâchez à présent de mieux réussir, avec l’aide et la protection des dieux.

Là finissent les conseils que j’ai à vous donner et la relation de mon premier voyage auprès de Denys. Maintenant je vais montrer à quiconque s’en inquiète que