Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, XI, XII et XIII.djvu/15

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


SOCRATE.

Trouves-tu qu’il y ait dans le discours une partie plus petite que le nom ?

HERMOGÈNE.

Nullement : c’est la plus petite.

SOCRATE.

Ainsi le nom peut faire partie d’un discours vrai.

HERMOGÈNE.

Oui.

SOCRATE.

Et cette partie sera vraie, de ton aveu ?

HERMOGÈNE.

Oui.

SOCRATE.

Et la partie d’un discours faux n’est-elle point fausse ?

HERMOGÈNE.

J’en conviens.

SOCRATE.

Un nom peut donc être vrai ou faux, dès que le discours peut être l’un ou l’autre ?

HERMOGÈNE.

D’accord.

SOCRATE.

Mais le nom de chaque chose est celui que chacun dit ?

HERMOGÈNE.

Oui.