Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, XI, XII et XIII.djvu/238

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



THÉÉTÈTE.

Certainement.

L’ÉTRANGER.

S’il en est ainsi, que va-t-on dire de moi ? On m’a déjà vu et on me voit encore, maintenant comme tout à l’heure, vaincu dans ce combat que je livre au non-être. Je le répète donc, ne cherchons pas dans ma manière de m’exprimer comment on doit s’y prendre pour parler du non-être avec propriété et justesse ; demandons-le à toi-même.

THÉÉTÈTE.

Que veux-tu dire ?

L’ÉTRANGER.

Avance avec la hardiesse de ton âge, et rassemble toutes tes forces pour trouver moyen de dire quelque chose de juste sur le non-être, sans lui attribuer ni l’être, ni l’unité, ni la pluralité.

THÉÉTÈTE.

Il me faudrait une audace bien grande et bien déplacée pour me charger d’une entreprise où je te vois succomber.

L’ÉTRANGER.

Eh bien! si tu veux, nous y renoncerons pour fou compte comme pour le mien ; et, jusqu’à ce que nous rencontrions quelqu’un en état de faire cette besogne, nous dirons que le sophiste, par