Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, XI, XII et XIII.djvu/266

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



THÉÉTÈTE.

Voilà qui est fait.

L’ÉTRANGER.

Passons aux autres, aux partisans des idées : charge-toi encore d’être leur interprète auprès de nous.

THÉÉTÈTE.

Je le veux bien.

L’ÉTRANGER.

Vous dites donc, n’est-ce pas, qu’il faut distinguer, la génération et l’être ?

THÉÉTÈTE.

Oui.

L’ÉTRANGER.

Que c’est au moyen de la sensation que nous communiquons par le corps avec la génération, et que c’est au moyen de la raison que nous communiquons par l’âme avec la véritable essence, que vous prétendez toujours semblable à elle-même, tandis que la génération est toujours variable ?

[

THÉÉTÈTE.

C’est encore ce que nous disons.

L’ÉTRANGER.

Mais, chers amis, qu’est-ce donc, dans ces deux cas, que la communication dont vous palez ? N’est-ce pas ce que nous venons de dire ?