Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, XI, XII et XIII.djvu/404

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



L'ÉTRANGER.

Cependant, mon enfant, cette exposition n’est pas encore complète, car évidemment celui qui met le premier la main à la confection des vêtements, fait tout le contraire d’un tissu.

LE J. SOCRATE.

Comment ?

L'ÉTRANGER.

Le propre d’un tissu c’est de réunir.

LE J. SOCRATE.

Oui.

L'ÉTRANGER.

Le propre de cette autre opération, c’est de séparer ce qui est réuni et pressé ensemble.

LE J. SOCRATE.

Quelle opération ?

L'ÉTRANGER.

Celle du cardeur. Oserions-nous bien appeler du même nom l’art de carder et celui de tisser, et nommer le cardeur un tisserand ?

LE J. SOCRATE.

Non certes.

L'ÉTRANGER.

De même encore, si l’on appelle art de tisser la confection de la chaîne et de la trame, on se sert d’une dénomination fausse et impropre.

LE J. SOCRATE.

Qui pourrait le nier ?