Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, XI, XII et XIII.djvu/64

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


nom de Téthys, je ne vois pas ce qu’il veut dire.

SOCRATE.

Ce mot s’explique presque de lui-même: c’est le nom de source, fontaine, un peu déguisé. Ce qui jaillit, τὸ διαττώμενον, ce qui coule, τὸ ἠθούμενον, est l’image d’une fontaine, et c’est de ces deux mots que se compose le nom de Τηθύς.

HERMOGÈNE.

Cela est fort joliment trouvé, Socrate.

SOCRATE.

Pourquoi non ? Mais qu’est-çe qui viendra après ? Nous ayons déjà parlé de Zeus[1].

HERMOGÈNE.

Oui

SOCRATE.

Passons donc à ses frères Poséidon[2] et Pluton, en y ajoutant l’autre nom qu’on donne à ce dernier.

HERMOGÈNE.

Soit.

SOCRATE.

Le nom de Poséidon vint, si je ne trompe, de cette circonstance : celui qui l’établit se trouva un jour arrêté dans sa marche par la mer, qui ne

  1. Jupiter.
  2. Neptune.