Page:Platon - Œuvres complètes, Les Belles Lettres, tome II.djvu/208

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


192 d L\GHÈS

��IIO

��Lâchés. — C'est vraisemblable.

e SocRATE. — Voyons donc en quoi elle doit être intelligente.

Est-ce à l'égard de toute chose, petite ou grande? Par exemple,

si un homme supporte de faire une dépense intelligente en

prévision d'un gain supérieur, diras-tu qu'il est courageux ?

Lâchés. — Non certes, par Zeus!

SocRATE. — Imagine maintenant un médecin à qui son fils ou tout autre malade, souffrant d'une pneumonie, demande 193 a à boire ou à manger ; inflexible, il tient bon et refuse avec force. Est-ce là du courage ?

Lâchés. — Cette force-là non plus n'a rien de commun avec le courage.

SocRATE. — A la guerre, un homme tient bon et s'apprête à combattre par suite d'un calcul intelligent, sachant que d'autres vont venir à son aide, que l'adversaire est moins nombreux et plus faible que son propre parti, qu'il a en outre l'avantage de la position : cet homme dont la force d'âme s'appuie de tant d'intelligence et de préparations est-il b plus courageux, selon toi, que celui qui, dans les rangs opposés, soutient énergiquement son attaque ?

Lâches. — C'est ce dernier, Socrate, qui est courageux.

SocRATE. — Cependant l'énergie de celui-ci est moins intelligente que celle de l'autre.

Lâchés. — C'est vrai.

Socrate. — Et le bon cavalier qui lutte dans un combat de cavalerie n'est-il pas moins courageux à ton avis, que le mauvais cavalier ?

Lâchés. — Je le crois.

Socrate. — Et de même le bon frondeur ou le bon archer, ou tout autre dont le courage s'appuie sur son habileté ? c Lâchés. — Sans doute.

Socrate. — Et s'il s'agit de descendre dans un puits ou de plonger, les hommes qui consentent à s'y risquer sans être du métier ne sont-ils pas plus courageux que ceux qui le connaissent ?

��soire, la rend plus précise, sans l'achever. Un nouveau progrès est nécessaire : déterminer la sorte d'intelligence requise. Mais Lâches n'arrive pas à élucider la question, irrité de son impuissance, il va renoncer à poursuivre l'examen, et un nouveau pas sera fait par Nicias.

�� �