Page:Plaute - Comédies, traduction Sommer, 1876, tome 1.djvu/156

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tainement pas de Plaute, et ont été attribués à Pétrarque, mais sans que rien vienne à l’appui de cette supposition, ni pour le plat prologue, ni pour la scène fort insipide qui l’accompagne.

Parmi les imitations modernes de quelque étendue, nous ne connaissons que celle de Cailhava, qui a tiré son Mariage interrompu en partie des Bacchis et en partie de l’Épidicus.




__________