Page:Plaute - Comédies, traduction Sommer, 1876, tome 1.djvu/347

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



THÉRAPONTIGONE. Je l’ai achetée, j’ai fait payer par mon banquier, et je vous ferai rendre l’argent au quadruple, à l’entremetteur et à vous.

PHÉDROME. Pour vous apprendre à acheter des filles de naissance libre volées à leurs parents, marchez au tribunal.

THÉRAPONTIGONE. Non pas.

PHÉDROME, à Charançon. Veux-tu me servir de témoin ?

THÉRAPONTIGONE. Cela ne se peut.

PHÉDROME. Que Jupiter vous confonde ; on se passera donc de témoin.

CHARANÇON, à Phédrome. Mais moi, je puis vous prendre pour témoin, et je vous prends.

PHÉDROME. Avance donc.

THÉRAPONTIGONE. Un esclave prendre des témoins ! Voyez un peu !

CHARANÇON. Eh bien, pour que vous sachiez que je suis un homme libre, marchez au tribunal.

THÉRAPONTIGONE. Tiens, voici pour toi ! (Il le frappe.)

CHARANÇON. Au secours, au secours !

THÉRAPONTIGONE. Qu’as-tu à crier ?

PHÉDROME. Pourquoi le frappez-vous ?

THÉRAPONTIGONE. Parce que cela me plaît.

PHÉDROME, à Charançon. Approche, je vais te le livrer, ne t’inquiète pas.

CHARANÇON. Phédrome, de grâce, prenez ma défense.

PHÉDROME. Comme de moi-même et de mon bon génie. Militaire, dites-moi, je vous prie, d'où vient cet anneau que mon parasite vous a subtilisé.

PLANÉSIE, à Thérapontigone. Par vos genoux que j’embrasse, dites-nous-le, je vous en supplie.

THÉRAPONTIGONE. Que vous importe ? Demandez-moi d’où je tiens cette chlamyde et cette épée.

CHARANÇON. Quel dédain superbe !

THÉRAPONTIGONE. Abandonnez-moi ce drôle ; je vous dirai tout.

CHARANÇON. Il ne dit rien qui vaille.

PLANÉSIE. De grâce, apprenez-moi ce que je vous demande.

THÉRAPONTIGONE. Je vais vous le dire : levez-vous. Et maintenant, prêtez-moi toute votre attention. C’était l’anneau de mon père Périphane.

PLANÉSIE. Périphane ?

THÉRAPONTIGONE. Avant de mourir, il me le donna, comme de juste, puisque j’étais son fils.