Page:Plaute - Comédies, traduction Sommer, 1876, tome 1.djvu/363

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


cher Épidique, où en sont tes affaires ; aide-toi toi-même, ou tu es un homme mort. L’édifice menace ruine ; si tu ne l’étayes solidement, tu n’y peux plus tenir, un déluge de maux va fondre sur toi. Je ne vois pas encore comment je me tirerai de cet embarras ; j’ai trompé le vieillard par mes misérables mensonges, je lui ai fait croire qu’il achetait sa fille, et il a fait emplette de la maitresse que son fils m’avait tant recommandée en partant. Il en ramène maintenant une autre de l’armée, par caprice : c’en est fait de ma peau ; quand le bonhomme saura qu’on lui en a conté, il me dépouillera le dos à coups d’étrivières… Eh bien, mets-toi en garde… À quoi bon ? j’ai la cervelle tout embrouillée… Tu es un sot, Épidique… Eh ! pourquoi te dire toi-même de si gros mots ?… Parce que tu t’abandonnes… Que faire ?… C’est à moi que tu le demandes ? autrefois tu avais des conseils à revendre. Enfin il faut trouver quelque chose ; mais d’abord allons au-devant du jeune homme, et instruisons-nous de toute l’affaire… Eh ! le voilà. Il est triste ; il vient de ce côté avec son ami Chéribule. Tirons par ici, écoutons tout doucement ce qu’ils disent.


SCÈNE II. — STRATIPPOCLÈS, CHÉRIBULE, ÉPIDIQUE.

STRATIPPOCLÈS. Je t'ai tout dit, Chéribule, je ne t’ai rien caché ni de mes chagrins ni de mes amours.

CHÉRIBULE. Pour un homme de ton âge et de ton esprit, tu es bien sot, Stratippoclès. Quelle honte est-ce à toi d’avoir acheté à la vente du butin une esclave de bonne famille ? Qui pourra t’en faire un reproche ?

STRATIPPOCLÈS. Tous ceux qui envient mon bonheur vont devenir par cela même mes ennemis ; pourtant, je n’ai point outragé sa pudeur, je ne lui ai point fait violence.

CHÉRIBULE. Tu n’es que plus estimable à mes yeux d’avoir su résister à ton amour.

STRATIPPOCLÈS. Les paroles de consolation que l’on adresse à un malheureux ne sont rien. Le véritable ami est celui qui, dans la détresse, nous aide de sa bourse.

CHÉRIBULE. Que puis-je faire pour toi ?

STRATIPPOCLÈS. Me donner quarante mines, pour que je les rende au banquier à qui je les ai empruntées.

CHÉRIBULE. Si je les avais, je ne te les refuserais pas.