Page:Plaute - Comédies, traduction Sommer, 1876, tome 1.djvu/56

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


let de comédie menacer les gens qui hésitent à se ranger ? Cet esclave annonce ou l’heureuse arrivée d’un vaisseau, ou l’approche d’un vieillard en colère : moi j’obéis à Jupiter, c’est par son ordre que je viens ici. J’ai donc plus de droit à ce qu’on me laisse le chemin libre. Mon père m’appelle et j’accours docile à sa voix ; je suis pour lui ce qu’un bon fils doit être pour son père. Je l’aide dans ses amours, je l’encourage, je suis toujours là, plein de gaieté et de bons conseils. S’il est heureux, je nage dans la joie. Il aime, c’est bien fait, il a raison de suivre son inclination ; que chacun en fasse autant, pourvu que cela ne cause de tort à personne. Mon père veut qu’Amphitryon soit berné ; je m’en charge. Vous verrez, bonnes gens, comment je saurai m’y prendre. Je mettrai sur ma tête une couronne[1] et ferai semblant d’être ivre, puis je m’installe là-haut, et de là je fais prendre le large à notre homme. S’il approche, je fais descendre sur lui de quoi l’humecter sans boire. Sosie son esclave en pâtira ; on l’accusera de mes prouesses ; eh ! que m’importe ? ne faut-il pas que j’obéisse à mon père et que je le serve à son gré ? Mais voici venir Amphitryon ; comme je vais le berner ! Vous, prêtez-nous seulement attention. J’entre et je prends mon costume de buveur, puis je grimpe sur la terrasse afin de l’éloigner d’ici.


_________________________


ACTE IV.


SCÈNE I. — AMPHITRYON.

Je voulais trouver Naucrate, il n’est pas sur le vaisseau ; et ni chez lui ni dans la ville je ne rencontre personne qui l’ait vu. J’ai battu toutes les rues, les gymnases, les parfumeries, la bourse, le marché, l’Académie, les boutiques de droguistes, de barbiers, tous lès temples enfin. Je me suis rompu de fatigue et n’ai pu mettre la main sur lui. Je retourne chez moi et vais encore tâcher de tirer d’Alcmène le nom du séducteur qui l’a déshonorée. Plutôt mourir que de renoncer à éclaircir aujourd’hui cette affaire. Mais la porte est fermée : à merveille ! cela répond assez bien au reste. Frappons. Holà, qu’on ouvre ! hé ! quelqu’un ! n’ouvrira-t-on pas ?

  1. Les anciens, dans leurs parties de plaisir, se couronnaient de fleurs.