Page:Plaute - Comédies, traduction Sommer, 1876, tome 1.djvu/96

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




SCÈNE II. — LÉONIDAS, LIBAN.


LÉONIDAS. Vive la fourberie ! que de louanges, que d’actions de grâces ne mérite-t-elle pas ! Par nos ruses, nos mensonges, nos stratagèmes, par notre confiance en nos épaules et notre courage à braver les verges, les bâtons, les lames de fer, la potence, les liens, les nerfs de bœuf, les chaînes, le cachot, les entraves, le collier, le carcan, et cette gent brutale qui s’entend si bien à nous caresser les côtes[1] et tant de fois nous a meurtri les omoplates, nous avons battu les légions ennemies, pris les munitions ; gloire à notre valeur, à nos parjurés ! Grand succès que nous devons à la bravoure de ce mien collègue et à ma gentillesse !

LIBAN. Est-il un homme plus courageux, que moi pour porter les coups ?

LÉONIDAS. Eh ! qui peut mieux que moi maintenant louer tous tes mérites, tous tes hauts faits dans la guerre et dans la paix ? Certes, la liste en serait longue : abus de confiance, trahisons envers ton maître, faux serments à bon escient et en termes solennels ; et les murailles percées, et les larcins flagrants, et tant de plaidoyers du haut de la potence contre huit gaillards malins et hardis, et vigoureux fouetteurs !

LIBAN. Tu dis vrai, Léonidas, j’en conviens. Mais on pourrait citer aussi de toi plus d’un méfait. Que de perfidies à bon escient envers qui se fiait à toi ! Que de fois, pris la main dans le sac, tu as reçu les étrivières ! Que de parjures ! que de larcins sacrilèges ! Que de dommage, de chagrin ët de déshonneur causé à tes maîtres ! Que de dépôts niés ! Que d’occasions où tu as préféré ta belle à ton ami ! Que de fois enfin la dureté de ton cuir a lassé huit robustes licteurs armés de houssines pliantes ! N’est-ce pas là riposter comme il faut ? N’ai-je pas bien fait le panégyrique de mon collègue ?

LÉONIDAS. Si vraiment, et d’une manière digne de notre génie à tous deux.

LIBAN. Mais laissons cela, et réponds à ma question.

LÉONIDAS. J’écoute.

LIBAN. As-tu les vingt mines ?

LÉONIDAS. Tu as deviné. Par Pollux, ce vieux barbon de Déménète nous a galamment secondés. Comme il a joué son rôle,

  1. Je lis inductores (tergi nostri), et non indoctores.