Page:Poincaré - Thermodynamique (ed. 1908).djvu/173

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


154 Tflznuonvmmoun. de Clausius, f$=f%-f¢%*°› nous remplaçons les intégrales par les seconds membres des inégalités (1) et (2), nous aurons Q. Q, T1 T: <0. De cette inégalité, il résulte Ql Q2 TIer ’TI Q. < T. ou 1 : IT-T

  <   1 2

Q. À T. ce qui démontre que le coefficient économique d’un cycle fermé quelconque est plus petit que celui d’un cycle de Carnot. 425. Ponctionscuaotéristiques de H. Hassieu. — Le théorème de, Cla, usius nous av non duit à l’introduction d’une nouvelle fonction de l’ét»at d’un système : son entropie S. Si donc nous prenons comme variables indépendantes définissant l’état du système la pression p et le volume spécifique v, nous aurons à considérer, dans les applications, trois fonctions de ces variables : la température T, l’énergie interne U et l’entropie S. Les deux principes fondamentaux de la Thermodynamique fournissant deux relations entre U, S et les variables, il semble que la connaissance dél’une des fonctions T, U, S